Erard de la Marck et le snaphaen (Dgs 831)

Publié le par deri

Erard de la Marck 


Historique: Erard de la Marck


Né le 31 mai 1472 à Sedan est le troisième fils de Robert de la Marck, seigneur de Sedan et de Jeanne de Saulcy, dite de Marlay, dame de Florenge. Il est le neveu de Guillaume et Everard de la Marck qui sont les ennemis des princes-évêques Louis de Bourbon et Jean de Hornes. Il est chanoine à Trève, à Metz, à Tours et de Saint-Lambert à Liège le 14 mars 1505. Il est élu prince-évêque le 30 décembre 1505, confirmé par le pape Jules II le 2 mars 1506 et sacré à Tongres le 12 mai 1506, le 13 mai, il reçoit le diaconat (diacre) et la prêtrise. Le 30 mai 1506, il fait sa joyeuse entrée à Liège. Le 9 août 1520, il est promu cardinal. Il va assurer la paix durant tout son règne dans la principauté, en s'alliant avec l'empereur du Saint-Empire germanique Maximilien Ier. Il s'engage dans la lutte contre les protestants. Il participe à la Diète de Worms en 1521, qui mit Luther au ban de l'empire. La peste ravage les campagnes liégeoises en 1513 et le prix du grain augmente, le prince interdit toute exportation afin d'éviter la pénurie. Erard de la Marck va reconstruire les édifices détruits par le sac de Liège par Charles le Téméraire. Il fait restaurer les forteresses de Huy, Franchimont, Stokkem et Dinant. En 1521, le duché de Bouillon fait son retour à Liège. Erard de la Marck décède le 16 février 1538 d'une intoxication alimentaire, son mausolée en cuivre doré est placé dans le choeur de la cathédrale de Liège.


Portrait d'Erard de la Marck


 Portrait Erard de la Marck


Snaphaen, quart d'écu (Dengis 831, de Chestret 441)


            Snappehean--Dgs-831--Erard-de-la-Marck-jpg


Historique: Snaphaen


Ce snaphaen qu'on appelle également snappehaen du prince, saint Hubert, ryder, chevaucheur d'argent est un quart d'écu. Il est frappé au marteau probablement à Hasselt. Le mot snaphaen provient d'un chef de bande de Gueldre nommé de Haen qui rançonnait les voyageurs pendant les troubles qui agitaient la principauté à la fin du XV é siècle. Le peuple appela ces brigands des snaphaenen (snappen veut dire chipeur et de Haen est le nom du bandit). Comme ils commettaient leurs larcins à cheval, le peuple les a associés au cavalier de la pièce de monnaie qui est en réalité une représentation de saint Hubert.


Description: Snaphaen


Avers: Une croix fleuronnée traversant l'inscription au millieu, l'écu de la famille de la Marck.

Revers: Saint Hubert à cheval au galop, vers la droite, sonnant le cor, devant lui un cerf à ses pieds, un chien.

Diamètre: 34,2 à 35,5 mm

Poids: 6,65 à 7,73 gr

Axe: Divers

Métal: Argent

Degré de rareté: Peu commun

Cotation 2010, valeur conjecturée: 400 €    831-copie-1.JPG 

   


Forteresse de Franchimont


 Château de Franchimont

 

Publié dans Erard de la Marck

Commenter cet article