Ferdinand de Bavière et le daler au lion (Dgs1031)

Publié le par deri

Ferdinand-de-Baviere.--2-.JPG


 Historique: Ferdinand de Bavière


Né le 7 octobre 1577 à Munich, quatrième fils de Guillaume V et de Renée de Lorraine. Il est le neveu et coadjuteur d'Ernest de Bavière , est nommé archevêque de Cologne en 1595, doyen à l'évêché de Liège en 1601, est évêque de Munsteur, Hildesheim, Paterborn et de l'abbaye de stavelot. Il est nommé par le pape paul V prince-évêque de Liège le 16 mars 1612. Il ne sera jamais ordonné prêtre. Il crée le 12 juillet 1622 le Mont-de-piété pour mettre fin aux taux prohibitifs des usuriers. Un an plus tard Ferdinand de Bavière confirme les droits et privilèges des monnayeurs à condition qu'ils prêtent serment de vivre dans la religion catholique. C'est vers la fin de sa vie qu'on commença la construction de la citadelle sur les hauteurs de Sainte-Walburge. Ferdinand de Bavière décède le 13 septembre 1650 à Arnsberg en Westphalie. Il est enterré dans la cathédrale de Cologne. 


Portrait de Ferdinand de Bavière 


 Ferdinand von Bayern

 


Daler au lion (Dengis 1031, de Chestret 589)


        Daler-au-lion--Dgs-1031--Ferdinand-de-Baviere-jpg


Historique: Daler au lion


Le maître-monnayeur de l'atelier de Bouillon de 1611 à 1614, Paul Manlich est arrêté et poursuivi pour avoir lors de la fabrication de florins d'or, d'écus d'or et de pièces en argent, triché sur le titre (concentration) en métal précieux. Le prince ordonne le 28 février 1614 à Thomas Crayen, maître-monnayeur d'Hasselt, de récupérer ces pièces défectueuses dans les huit jours. Elles devront être rompues ou refondues en présence du wardin (surveillant). Thomas Crayen sera chargé de frapper le daler au lion suite à la démonétisation des monnaies de Bouillon défectueuses. Cette pièce de 30 patards est frappée au marteau à Hasselt et millésimée 1614. A la demande des marchands, les dalers au lion sont remplacés par le daler (Dengis 1033), le 27 août 1614. La pièce ci-dessus a donc été peu produite. 


Description: Daler au lion


Avers: Dans le champ, un lion couronné debout, tenant dans la droite une épée haute et dans la gauche, l'écusson de Bavière.

Revers: Ecusson de Bouillon orné et sommé du bonnet ducal, aux côtés les lettres F et B couronnées, au-dessous la valeur et la date.

Diamètre: 38,0 à 40,0 mm

Poids: 14,60 à 17,18 gr

Axes: Divers

Métal: Argent

Degré de rareté: Rare

Cotation 2010, valeur conjecturée: Sur demande 

    1031-copie-1.JPG


Usurier


 Usurier

 

Publié dans Ferdinand de Bavière

Commenter cet article