Ferdinand de Bavière et le demi liard (Dgs1049)

Publié le par deri

Ferdinand de Bavière


Historique: Ferdinand de Bavière


Né le 7 octobre 1577, à Munich, quatrième fils de Guillaume V et de Renée de Lorraine. Il est le neveu et coadjuteur d'Ernest de Bavière, est nommé archevêque de Cologne en 1595, doyen à l'évêché de Liège en 1601, est évêque de Munster, Hildesheim, Paderborn et de l'abbaye de Stavelot. Il est nommé par le pape Paul V prince-évêque de Liège le 16 mars 1612. Il crée le 12 juillet 1622 le Mont-de-piété, pour mettre fin aux taux prohibitifs des usuriers. Un an plus tard Ferdinand de Bavière confirme les droits et privilèges des monnayeurs à condition qu'ils prêtent serment de vivre dans la religion catholique. C'est vers la fin de sa vie qu'on commença la construction de la citadelle sur les hauteurs de Sainte-Walburge. Ferdinand de Bavière décède le 13 septembre 1650 à Arnsberg en Westphalie. Il est enterré dans la cathédrale de Cologne.


Portrait de Ferdinand de Bavière  


 Ferdinand von Bayern

 


Demi liard (Dengis 1049, de Chestret 614)


         Demi-liard--Dgs-1049--Ferdinand-de-Baviere-jpgDemi-liard--Dgs-1049-variante-3--Ferdinand-de-Baviere-jpg   


Historique: Demi liard


Ce demi-liard ou gigot de 12 sols est frappé au marteau à Liège en 1614. Il y a une variété sans date, une variante sans date ni valeur, ainsi qu'une variété avec les lions couronnés sur l'écu du Palatinat. Le wardien (surveillent) est Charles De Conninck.


Description: Demi liard


Avers: Ecusson écartelé de Bavière-Palatinat sommé d'un bonnet ducal, aux côtés la valeur.

Revers: Dans le champ, le perron de Liège entouré de trois écus surmonté d'une couronne ornée et aux côtés la date. Les armoiries sont , à gauche le marquisat de Franchimont, à droite le comté de Hornes et en bas les armes de l'empire allemand.

Diamètre: 19,5 à 23,0 mm

Poids: 1,17 à 2,43 gr

Axe: Divers

Métal: Cuivre

Degré de rareté: Peu commun

Cotation 2010, valeur conjecturée: 60 €1049.JPG


La frappe des monnaies


 La frappe

 

Publié dans Ferdinand de Bavière

Commenter cet article