Georges-Louis de Berghes et le liard (Dgs1152)

Publié le par deri

 Georges-Louis de Berghes


Historique: Georges-Louis de Berghes


Né le 5 septembre 1662 à Bruxelles, du comte Eugène de Berghes et de la comtesse Florence-Marguerite de Renesse. Il abandonne très tôt (à 16 ans), la carrière militaire dans l'armée des Pays-Bas espagnols, pour la vie religieuse. Il fait des études de théologie à Louvain et le 17 décembre 1695, il est reçu au chapitre de la cathédrale de Liège. Il est nommé par le pape Benoît XIII, prince-évêque de Liège le 17 septembre 1724. Il est ordonné prêtre le 17 et évêque le 31 décembre 1724. Liège est en paix pendant son règne, qui va durer 20 ans. L'aile méridionale du palais épiscopal est détruite par un incendie le 23 mars 1734. Georges-Louis de Berghes fait appel à l'architecte Jean-André Anneessens, pour reconstruire le palais en style classique. Le fronton courbe montre les armoiries du prince. Il décède à Liège le 6 décembre 1743, et est enterré dans le choeur de la cathédrale. Pour son testament de 1742, il lègue sa fortune aux pauvres de la ville de Liège (1 million de florins), mais son testament ne sera jamais exécuté.
Le 14 mars 1726, Georges-Louis de Berghes publie une ordonnance qui puni de la peine de mort, à la potence, les contrefacteurs. La frappe des monnaies dans l'atelier liégeois est suspendue de 1727 à 1744.


Portrait de Georges-Louis de Berghes


Gravure-copie-5


Liard (Dengis 1152, de Chestret 674)


            Liard--Dgs-1152-26--Georges-Louis-de-Bherges-jpgLiard--Dgs-1152-27--Georges-Louis-de-Berghes-jpgLiard--Dgs-1152-variande-2--Georges-Louis-de-Berghes-jpg


Historique: Liard


Ce liard est frappé au balancier, dans l'atelier de Liège. Il y a deux millésimes, 1726 et 1727. Des liards ont été frappés sur des liards de Namur de Maximilien-Emmanuel de Bavière et aussi sur des liards du Brabant de Charles II. Le chapitre de la cathédrale délibère le 6 février 1726 et est d'avis de battre des liards pour un poids de 30 à 35.000 livres.


Description: Liard


Avers: Les armes ovales de la famille, avec bonnet ducal, crosse et épée, aux côtés la date.
Revers: Cinq écussons placés en croix, à savoir; Looz en haut, Bouillon à gauche, Franchimont à droite, Hornes en bas et Liège avec bonnet ducal au milieu.
Diamètre: 23,0 à 25,2 mm
Poids: 1,42 à 4,15 gr
Axe: 06 Hr
Métal: Cuivre

Degré de rareté: Commun

Cotation 2010, valeur conjecturée: 8 €

        1152-copie-1.JPG


Fronton du palais épiscopal de Liège


dyn003 original 550 413 pjpeg 2560346 326a2b9d80c963bc58991

Commenter cet article

kristoff84 17/03/2010 20:40


bonjour et bienvenue au sein de la modeste communauté d'amateurs de monnaies que je gère ;-)

j'ai commencé la lecture de votre blog : c'est passionnant ! même s'il ne s'agit pas vraiment de ma période de prédilection...

bonne continuation, cordialement, kristoff84.


deri 18/03/2010 08:23


Grand merci, pour votre accueille et de m'avoir accepté parmi vous.
Bien à vous

Jean