Jean-Théodore de Bavière et le double escalin (Dgs 1171)

Publié le par deau

    -1--Jean-Theodore-de-Baviere.JPG
 Historique: Jean-Théodore de Bavière
Né le 3 septembre 1703 de l’électeur Maximilien-Emmanuel de Bavière et de Thérèse Cunégonde Sobieska, fille du roi de Pologne Jean III. Il fait ses études à l’université d’Ingolstadt et plus tard à Sienne. Il est évêque de Ratisbonne le 29 juillet 1719 et de Freisingen en 1727. Il est chanoine de la cathédrale de Saint-Lambert le 15 novembre 1738. Il est nommé prince-évêque de Liège par le pape Benoît XIV le 10 mars 1744 et sera cardinal le 17 juin 1746. Il mène grande vie à Liège, aime la chasse, les arts et les maîtresses. De constitution fragile (asthmatique et tuberculeux), sur le conseille de son médecin Steppler, il quitte Liège pour Munich. Il décède le 27 janvier 1763 à Liège et est enterré dans la cathédrale. Comme il fut souvent absent de la principauté, il y eut des tensions avec le parti d’opposition qui l’accusa entre autres de manipulations monétaires à tel point de provoquer l’inflation et le ralentissement du commerce.
Born September 3, 1703, the elector Maximilian Emanuel of Bavaria and Thérèse Cunégonde Sobieska, daughter of the King of Poland John III. He was educated at the University of Ingolstadt and at Siena later. He was Bishop of Freisingen and Regensburg. He was Canon of the Cathedral of Saint-Lambert November 15, 1738. He was appointed prince-Bishop of Liège by Pope Benedict XIV on March 10, 1744 and will be cardinal June 17, 1746. He leads high life in Liège, like hunting, arts and mistresses. Fragile Constitution (asthma and tuberculosis), on advice from his doctor Steppler, he left Liège for Munich. He died on 27 January 1763 in Liège and is buried in the Cathedral. As he was often absent from the Principality, there were tensions with the opposition party that accused him of currency manipulations to such an extent to cause inflation and the slowdown in trade.
Portrait de Jean-Théodore de Bavière
 Portrait-Jean-Theodore-de-Baviere-5.jpg
 Double escalin (Dengis 1171, de Chestret 684)
     Double-escalin--Dgs-1171--Jean-Theodore-de-Baviere-jpg
 Historique: Double escalin
 Ce double escalin est frappé au balancier à Liège en 1753. Sa valeur correspondait au florin de compte Brabant-Liège, soit 4 florins liégeois. On l’appelle aussi carolus comme les anciens florins brabançons. De Chestret ne fais pas de différence entre les doubles escalins de Jean-Théodore de Bavière. Jean-Luc Dengis au contraire les subdivise en trois monnaies distinctes (Dgs 1169, 1170, 1171).
This double escalin is manufactured with a rocker to Liège in 1753. Its value corresponded to the Brabant-Liège guilder account, It means 4 guilders of Liège. It is also called as carolus as the former Brabant florins. De Chestret do not difference between double escalins Jean-Théodore of Bavaria. Jean-Luc Dengis divided escalins in three distinct currencies (Dgs 1169, 1170, 1171).
 Description: Double escalin
Avers : Les armoiries du prince avec bonnet ducal, ornées et écartelées de Bouillon, Franchimont, Looz et Hornes avec l’écu de Bavière-Palatinat, placé sur un manteau d’hermine, une crosse et l’épée sont placées en sautoir et en bas la date.
Obverse: The arms of the prince with ducal hat, decorated and écartelées of broth, Franchimont, Looz and Hornes with the Bavarian Palatinate shield, placed on a mantle of ermine, a butt and the sword are placed in saltire and down the date.
Revers : Lion debout à gauche tenant une épée à sa droite et l’écusson de Liège orné et surmonté du bonnet ducal à sa gauche.
Reverse: Standing Lion left holding a sword in his right hand and the coat of arms of Liège adorned and topped the ducal hat with his left.
Diamètre : 28,3 à 29,1 mm
Diameter: 28.3 to 29.1 mm
Poids : 8,40 à 9,10 gr
Weight: 8.40 to 9.10 gr
Axe : 06 Hr
Axis : 06 Hr
Métal : Argent
Metal : Silver
Degré de rareté : Rare
Degree of rarity : Rare
Cotation 2010, valeur conjecturée : 320 €
Rating 2010, value conjectured : € 3201169.JPG
 L'université d'Ingolstadt
 Universite-d-ingolstadt.jpg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article