Jean-Théodore de Bavière et le liard (Dgs1181)

Publié le par deri

Jean-Théodore de Bavière


Historique: Jean-Théodore de Bavière


Né le 3 septembre 1703, de l'électeur Maximilien-Emmanuel de Bavière et de Thérèse Cunégonde Sobieska, fille du roi de Pologne Jean III. Il fait ses études à l'université Ingolstadt et plus tard à Sienne. Il est évêque de Ratisbonne le 29 juillet 1719, et de Freisingen en 1727, et est chanoine de la cathédrale de Saint-Lambert, le 15 novembre 1738. Il est nommé prince évêque de Liège par le pape Benoît XIV, le 10 mars 1744 et sera cardinal le 17 juin 1746. Il mène grande vie à Liège, aime la chasse, les arts et les maîtresses. De constitution fragile (asthmatique et tuberculeux), sur les conseilles de son médecin Steppler, il quitte Liège pour Munich. Il décède le 27 janvier 1763 à Liège et est enterré dans la cathédrale. Comme il fut souvent absent de la principauté, il y eut des tensions avec le parti d'opposition, qui l'accusa entre autres de manipulations monétaires, à tel point de provoquer l'inflation et le ralentissement du commerce.


Portrait de Jean-Théodore de Bavière


 Gravure J-T

 


Liard (Dengis 1181, de Chestret 692)


              Liard--Dgs-1181--Jean-Theodore-de-Baviere-jpgLiard--Dgs-1181-variante-1a--Jean-Theodore-de-Baviere-jpgLiard--Dgs-1181-variante-1b--Jean-Theodore-de-Baviere-jpgLiard--Dgs-1181-variante-2--Jean-Theodore-de-Baviere-jpg


Historique: Liard


Ce liard est frappé par un moyen mécanique (balancier) à partir du 1er juillet 1750. La différence numismatique, que fait Jean-Luc Dengis, avec le liard Dgs1180 est au niveau de la légende d'avers où le nom du prince figure en entier sur l'un et est tronqué sur l'autre. La titulature de l'avers en format abrégé est  I-THEODORUS . CAR . D . G . BAU . D

En format littéral, Jean-Théodore cardinalis dei gratia dux Bavariae. Ce qui veut dire, Jean-Théodore cardinal ,duc de Bavière, par la grâce de Dieu. La titulature du revers en format abrégé est  EP . ET . PRIN . LEO . DUX . B . M . F . C . L . H

En format littéral, Episcopus et pinceps Léodiensis, dux Bulloniensis, marchionis Franchi Montis comes Losensis Horn Ensis. Ce qui veut dire, évêque et prince de Liège, duc de Bouillon, marquis de Franchimont, comte de Looz et Hornes.


Description: Liard


Avers: Ecusson de style allemand, sommé du bonnet ducal, aux armes écartelées de Bavière-Palatinat, sur une crosse et une épée en sautoir.

Revers: Quatre écus placés en croix, de style allemand, en haut le comté de Looz, en bas le comté de Hornes, à droite le marquisat de Franchimont, à gauche le duché de Bouillon. Au centre un ovale avec l'écusson de Liège, sommé du bonnet ducal. Dans les angles, il y a la date.

Diamètre: 22,5 à 23,2 mm

Poids: 2,51 à 3,72 gr

Axe: 06 Hr

Métal: Cuivre

Degré de rareté: Commun

Cotation 2010, valeur conjecturée: 15 €

         1181.JPG


Jean-Théodore de Bavière au violoncelle


 J-T de Bavière au violoncelle

 

Commenter cet article