Maximilien-Henri de Bavière et le Liard (Dgs1107)

Publié le par deri

Maximilien-Henri de Bavière


Historique: Maximilien-Henri de Bavière


Né en 1621, d'Albert VI, duc de Bavière et de Mathilde de Leuchtenberg. Il est chanoine à la cathédrale de Liège, et coadjuteur de son oncle Ferdinand de Bavière, le 19 octobre 1649. De 1650 à 1688, il est prince-archevêque-électeur de Cologne et successivement, évêque de Hildesheim, évêque de Liège le 29 octobre 1650 et évêque de Munster en 1683. Il est ordonné prêtre à Bonn en septembre 1651. Maximilien-Henri de Bavière règne en despote pendant 38 ans, sous l'influence de ses conseillers. La ville est privée de ses privilèges. Il va faire construire la citadelle pour maintenir le peuple en respect. Il est un acteur important lors de la guerre de Trente Ans, qui oppose les catholiques aux protestants. Il décède à Bonn le 3 juin 1688 et est enterré dans la cathédrale de Cologne. C'est sous son règne en 1662 que fut introduit à Liège le balancier pour frapper monnaies. Il y avait aussi en 1681, dans la manufacture de Liège, un moulin pour la fabrication de la monnaie.

 


Portrait de Maximilien-Henri de Bavière


Maximilien-henri de Bavière (2)


Liards (Dengis 1107, de Chestret 644)


         Liard--Dgs-1107-type-1--Maximilien-Henri-de-Baviere-jpgLiard--Dgs-1107-type-2--Maximilien-Henri-de-Baviere-jpgLiard--Dgs-1107-type-3--Maximilien-Henri-de-Baviere-jpgLiard--Dgs-1107-type-4--Maximilien-Henri-de-Baviere-jpg  


Historique: Liard


Ces liards sont frappés au marteau par les 23 monnayeurs de la manufacture de Hasselt. Le maître monnayeur en cuivre, François Schelberg est chargé le 28 décembre 1650 de battre des nouveaux liards. Ces liards sont émis à la valeur de la monnaie de compte, c'est à dire égal à un denier fortis ou 1/4 de patard Brabant-Liège. Le prince annonce au public le 30 janvier 1651, une refonte des monnaies de cuivre. Le but est d'empêcher la circulation des liards de Reckheim qui imitent ceux de Ferdinand de Bavière. Le nouveau liard se prêtant moins à la contrefaçon.

Dans le classement de cette pièce de monnaie, il faut tenir compte sur l'avers des cerclages des légendes et de l'inclinaison du fuselé de l'écu de Bavière. Il y a quatre types de variantes.

Type 1: Le fuselé a la base à droite et la légende est cerclée.

Type 2: Le fuselé a la base à droite et la légende n'est pas cerclée.

Type 3: Le fuselé a la base à gauche et la légende est cerclée.

Type 4: Le fuselé a la base à gauche et la légende n'est pas cerclée.

 


Description: Liard


Avers: L'écusson de Bavière avec bonnet ducal.

Revers: L'écusson de Bouillon, surmonté d'un bonnet ducal, placé sur la crosse et l'épée en sautoir.

Diamètre: 25,5 à 27,0 mm

Poids: Type (1 et 2) 2,53 à 7,48 gr. Type (3 et 4) 1,34 à 5,22 gr

Axe: Divers

Métal: Cuivre

Degré de rareté: Commun

Cotation 2010, valeur conjecturée type 1 et 2: 4 €

Cotation 2010, valeur conjecturée type 3 et 4: 10 € 

        1107-copie-1.JPG


Liard de Reckheim et liard de Ferdinand de Bavière


         Liard-Reckheim-jpgLiard--Dgs-1066--Maximilien-Henri-de-Baviere-jpg

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article