Sede vacante de 1688 et le liard (Dgs 1119)

Publié le par deri

Principauté de Liège


Historique: Sede vacante 1688


Le 5 juin 1688, à la fin de l'épiscopat de Maximilien-Henri de Bavière, le chapitre de la cathédrale ordonne à Paul Jean Kinable, la frappe de monnaies à l'effigie de saint Lambert, saint patron de la ville. C'est la première fois que la ville de Liège frappe monnaie pour une période de vacance. La frappe cessa en octobre 1688, une fois l'évêque Jean-Louis d'Elderen élu. Cette période dite de, sede vacante, ce produit quand un diocèse ou une église n'a plus de chef. Pour éviter une absence de pouvoir, ces circonstances sont réglementées par le code de droit canonique. Le chapitre, use de ses droits, gère la principauté et propose au pape le candidat à la succession du prince-évêque. Le pape Innocent XI nomme Jean-Louis d'Elderen le 25 septembre 1688.  


Icône de saint Lambert


saint-lambert eveque-martyr nouvelle-icone-pervijze pelerin


Liard (Dengis 1119, de Chestret 650)


         Liard--Dgs-1119--Sede-vacante-1688-jpgLiard--Dgs-1119-variante-1--Sede-vacance-1688-jpg   


Historique: Liard


Cette pièce de cuivre frappée au balancier est millésimée 1688. La fabrication se fait à Liège depuis que l'atelier Lossain de Hasselt est fermé définitivement. Au revers de la pièce, on a le blason de Bouillon, mais le duché appartient maintenant à la famille de la Tour d'Auvergne. La principauté de Liège revendiquera son rattachement jusqu'à la fin de son existence. Sur ce même revers, on voit l'inscription DEC (pour decanus, qui veut dire doyen), c'est la première fois que ce titre est inscrit sur une pièce de sede vacante.


Description: Liard


Avers: Buste de saint Lambert à gauche, mitré et revêtu du superhuméral.

Revers: Dans le champ, l'écusson de Bouillon sommé du bonnet ducal, aux côtés la date.

Diamètre: 23,5 à 24,0 mm

Poids: 2,55 à 4,60 gr

Axe: 06 ou 12 Hr

Métal: Cuivre

Degré de rareté: Commun

Cotation 2010, valeur conjecturée: 14 €1119.JPG


Cathédrale de Liège


cathédrale de Liège

 


Publié dans Sede vacante 1688

Commenter cet article